info@nakba-2018.ch            Spenden: PC 89-394982-9  Nakba-2018         Postadresse: Verein Nakba-2018, 3000 Bern

 

QU’EST-CE QUE LA « NAKBA » ?

Nakba Logo WebEn arabe, Nakba signi e « catastrophe ». Le terme s’applique à l’expulsion d’une grande partie de
la population de Palestine suite à la fondation de l’État d’Israël.

COMMENT EN EST-ON ARRIVÉ A LA NAKBA ?

Au XIXe siècle, l’Europe a vu la création du sionisme. Le mouvement avait pour but la création d’un État propre aux Juifs. En Europe, l’antisémitisme et les pogroms ont renforcé le sionisme. En 1917, par la Déclaration Balfour, la Grande-Bretagne promit au mouvement sioniste un refuge en Palestine. De 1922 à 1947, la Palestine était un territoire placé sous mandat britannique.

QUE S’EST-IL PASSÉ ENTRE 1947 ET 1949 ?

Sans que la population palestinienne concernée pût s’exprimer, l’assemblée générale des Nations Unies proposa, le 29 novembre 1947, la partition de la Palestine en un État juif et un État arabe.

La population palestinienne, pourtant majoritaire, de 1,2 million de personnes se vit attribuer 44 % du territoire, et la minorité juive ( 600 000 ) 56 %. Plus de 300 000 Palestiniens vivaient alors dans la partie dédiée à l’État juif.

Immédiatement après l’acceptation de la résolution de partage de l’assemblée générale de l’ONU, des a rontements armés commencèrent, au cours desquels plus de 300 000 Palestiniens et Palesti- niennes furent chassés avant même le mois de mai 1948
.
Ce n’est qu’après la proclamation de l’État d’Israël, le 14 mai 1948, que les armées arabes intervinrent. Jusqu’au printemps 1949, au moins 750 000 Palestiniens furent chassés de leur patrie. À ce moment-là, Israël dominait 78 % du territoire.

QUELLE EST LA SITUATION AUJOURD’HUI ?

La Nakba perdure jusqu’à ce jour. La guerre de juin 1967 exila à nouveau des Palestiniens. Depuis lors, Israël contrôle la population palestinienne avec les méthodes d’un régime colonial.

Jérusalem-Est est annexée depuis 50 ans. En Cisjordanie, les Palestiniens vivent en état d’occupation. La construction des colonies illégales se poursuit sans relâche.

Le blocus de Gaza qui dure depuis dix ans est une punition collective de la population toute entière, alors que celle-ci est interdite par les Conventions de Genève.

20 % des citoyens et citoyennes israéliens sont d’origine palestinienne. Ils sont systématiquement discriminés depuis sept décennies.

Israël nie le droit au retour reconnu par la résolu- tion 194 de l’ONU. Les États occidentaux soutiennent la politique israélienne par le commerce des armes, les accords de libre-échange et s’abstiennent d’appliquer des sanctions.

QUEL RÔLE JOUE LA SUISSE?

La Suisse ne reconnaît Israël que dans les frontières de 1967. Malgré cela, elle pratique une coopération économique et militaire avec Israël. Le droit au retour stipulé dans la résolution 194 des Nations Unies n’est en revanche malheureusement pas un sujet prioritaire pour la Suisse

You are not authorised to post comments.

Comments powered by CComment

Newsletter

News from
Occupied Palestine

 

Maan News

palestine updates 0